Jean-Christophe BAS : Un destin de pardon et de dialogue

By Capucine BOURCART, comité de L’Union Alsacienne de New York

Jean-Christophe BAS-4

J’ai rencontre Jean-Christophe Bas le 22 janvier 2013, jour anniversaire de la réconciliation franco-allemande. Un signe du destin sans doute.

Jean-Christophe est né à Colmar. Son nom de famille vient d’une vieille famille franc-comtoise. C’est devenu un patronyme historique en Alsace, grâce a ce grand-père, qui l’a influencé et dont il parle avec grande fierté.

Jeune officier, André Bas fait partie des troupes qui libèrent StrasbourgJean-Christophe BAS-2 en 1918. Il rencontre sa future femme dans le train qui l’emmène visiter sa famille. C ‘est une jeune orpheline issue d’une ancienne famille de la région qui a quitté l’Alsace en 1870, au moment de l’annexion, pour s’établir à Besançon en Franche Comté. Le couple se marie en 1919.

Ensemble ils reprennent le vignoble dont sa jeune épouse a hérité à Husseren Les Châteaux. André s’intègre rapidement. Il apprend l’Alsacien, qu’il parlera avec son accent bourguignon! Il est élu maire de Husseren, et le restera plus de 50 ans.

Cet homme d’action et de devoir portera l’uniforme durant les deux guerres mondiales. A son retour, en 1945, il est élu député à l’Assemblée Nationale et fait partie des pionniers de la réconciliation franco-allemande. Il sera aussi l’un compagnon de route de Robert Schuman.

Il est aisé de comprendre comment le courage, le sens du pardon et du dialogue d’André influenceront Jean-Christophe. Et je ne peux être étonnée d’entendre que Jean-Christophe passera les dix premières années de sa vie professionnelle dans les institutions européennes. Il arrive à New York en 2008, dans une Amérique tourmentée par les élections présidentielles et la chute de Lehman Brothers.

Il est alors responsable du développement stratégique et des partenariats à l’alliance des civilisations au sein des Nations Unies Il aime la ville de New York car elle représente  le point de rencontre entre l’Europe et les USA. Le meilleur de deux mondes et la diversité des cultures. Et il aime son travail qui correspond a une aspiration profonde : contribuer au dialogue interculturel et ainsi contribuer a la paix.

Jean-Christophe BASQuant à l’Alsace, il y retourne régulièrement. Et comme tout individuJean-Christophe BAS-3 déraciné, il lui manque la douceur de son enfance et les certitudes que l’on avant de s’ouvrir au vaste monde. Parmi les objets que Jean-Christophe a ramenés d’Alsace, on y trouve une bouteille du vignoble familial Kuentz-Bas construit en 1795. C’est une bouteille symbolique ! Elle représente le bicentenaire de la maison Kuentz-Bas. Il garde aussi précieusement avec lui une photo de son grand-père André Bas qui pose avec Robert Schuman.  (article in English click here)

P.S : Cet entretien, fait partie d’une série d’entretiens avec des membres de L’Union Alsacienne de New York menés par Capucine Bourcart, du comité de L’Union Alsacienne de New York, sur le thème « Immigrer n’est pas oublier : un morceau d’identité » .  New York, ville d’immigration par excellence ou resonnent plus de 170 langues, nous fait nous sentir moins seuls, nous, immigrants. Partis pour differentes raisons, nous avons chacun notre histoire. Malgré cela, nous éprouvons le besoin de garder un lien avec nos racines.  Un lien matérialisé par des objets qui agissent comme des rappels visuels et nous permettent de faire le pont entre ici et là-bas. Un bout de chez nous, un morceau d’identité, une preuve de nos origines, un pansement sur ce choix difficile que nous avons fait. Un regard posé sur ces objets et une vision s’anime.  Quelles raisons ont amené les Alsaciens à s’établir a New York et quels objects ont-ils ramené dans leurs bagages?

Publicités
Cet article, publié dans EVENTS, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s